Les dolmens

Projet de valorisation et de protection des dolmens

Pourquoi un projet de valorisation et de protection des dolmens ?

Le territoire de l’Ardèche comporte l’une des plus grandes concentrations en France de dolmens. Ce patrimoine d’une richesse exceptionnelle est malheureusement trop méconnu, notamment des habitants locaux. Très souvent isolés, dispersés dans la végétation, sur terrains privés, ces monuments restent difficiles d’accès. Cette isolation est propice aux fouilles clandestines entraînant bien trop souvent la perte essentielle d’informations pour les scientifiques mais aussi la fragilisation ou encore la destruction des monuments. Des associations, des particuliers, des scientifiques mais aussi des élus œuvrent néanmoins à la protection des dolmens contre les pillages et la destruction. Mais les actions, menées principalement par des bénévoles, restent souvent ponctuelles et à petite échelle.

Les acteurs

Conscientes de l’importance majeure de ce patrimoine et qu’il faut sauvegarder cet héritage vieux de plus de 5000 ans, les communes de Beaulieu, Chandolas, Grospierres, Labeaume et St-Alban-Auriolles ainsi que le Département de l’Ardèche et le ministère de la Culture et de la Communication, à travers la convention de Développement culturel, se sont associés depuis juillet 2013 autour d’un projet commun de valorisation et de protection des dolmens. Ils sont également soutenus par la Région, dans le cadre du Grand projet Rhône-Alpes « La Caverne du Pont d’Arc » qui pour ambition de valoriser le patrimoine autour de la grotte ornée du Pont d’Arc dite « grotte Chauvet » et de faire en sorte que l’Ardèche devienne une destination culturelle à part entière.
Des sentiers de découverte et une route des dolmens sont donc en court d’élaboration.

Le rôle de la Cité de la Préhistoire

Afin de mener à bien ce projet, les élus ont décidé de s’appuyer sur les compétences scientifiques, patrimoniales et administratives de la Cité de la Préhistoire. Conservant dans ses réserves les collections archéologiques issues des dolmens, la Cité a pour vocation de valoriser ce patrimoine. Une séquence complète sur les dolmens leur est consacrée dans l’exposition permanente. De plus, la Cité de la Préhistoire assure la liaison permanente avec les services de l’État ainsi qu’avec la direction de la culture du Département de l’Ardèche dans le suivi du projet.

Contact et renseignements

Sonia Stocchetti, chargée de mission « Valorisation des dolmens »
dolmen@orgnac.com
04 75 38 68 04 / 07 89 00 33 74
Page Facebook du projet

Haut